Comment choisir sa mutuelle santé ?

Une mutuelle est un contrat très personnel puisqu’il dépend de son état de santé. Pour bien la choisir, il faut analyser sa situation personnelle.

Les critères à prendre en compte

Les besoins en assurance santé dépendent souvent des habitudes de consommation des soins. Une personne portant des lunettes portera toute son attention sur ces remboursements. L’âge joue un rôle prédominant, plus on vieillit, plus les dépenses de santé sont susceptibles d’augmenter. En particulier au niveau de l’hospitalisation, des prothèses auditives ou dentaires ainsi qu’au niveau oculaire. Il est toujours préférable d’assurer les membres d’une famille auprès de la même assurance. Le coût est moins élevé.

Une personne jeune et en parfaite santé pourra se contenter d’une formule de base qui pourra évoluer avec le temps. Un assuré ayant recours aux médecines douces ou à l’ostéopathie assez souvent prendra une assurance remboursant ces actes en particulier.

Lors du choix de sa mutuelle, il peut être profitable de bien se renseigner sur l’évolution possible vers d’autres formules et de la démarche à entreprendre dans ce cas. Aujourd’hui, de nombreuses assurances offrent des contrats évolutifs qui peuvent être adaptés en cas de changement dans la famille, de l’évolution de l’âge ou des besoins. Il peut parfois aussi exister des options qui viennent compléter les garanties fournies dans les formules basiques par exemple. Parfois, il est possible de choisir quelle option on désire ajouter. De cette manière l’assuré paye pour des garanties qui lui sont vraiment utiles.

Quels sont les points de vigilance à vérifier pour choisir sa mutuelle ?

Le délai de carence peut être appliqué ou pas par certaines assurances. Il faut donc bien regarder les clauses particulières pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Durant ce délai, l’assuré ne peut prétendre à aucun remboursement. Certains actes comme la dentisterie ou les frais d’optique peuvent être remboursés sur la base d’un pourcentage par rapport à la part remboursée par le régime obligatoire, sous la forme de frais réels ou tout simplement avec un forfait. Il faut donc se renseigner et bien lire le contrat afin de ne pas faire d’erreur. Il faut toujours examiner consciencieusement les conditions particulières.

La résiliation par l’assureur est freinée dans deux cas : quand le contrat contient des garanties couvrant, un accident, une maladie ou une maternité ainsi que pour les garanties prévoyance si le contrat a une durée supérieure à deux ans.

Ce contenu a été publié dans Devis mutuelle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.