verification contrat assurance habitation

Que faut-il savoir avant de souscrire à une assurance habitation ?

Un contrat se conclut entre deux parties et les deux parties ont des droits. voici des points moisn connus de tous.

Que peut exiger une compagnie d’assurance ?

Pour la garantie vol de l’assurance habitation, l’assureur peut exiger que certains systèmes de protection soient mis en place. Chaque assurance à ses propres exigences qui varient avec le lieu d’habitation, la nature de l’habitation principale ou secondaire, maison ou appartement, le temps d’inoccupation, le statut de l’assuré ainsi que le montant des biens mobiliers à assurer. Il peut être exigé la mise en place de systèmes de sécurité tels que la serrure 3 ou 5 points, une télésurveillance avec selon les assureurs différents niveaux de protections ainsi que pour les fenêtres et porte-fenêtre. Un rez-de-chaussée sera plus protégé qu’un étage en hauteur peu accessible. Il est important de bien penser à ces éléments. Ils peuvent en effet motiver un refus d’assurance ou d’indemnisation en cas de non-respect.

Le montant de la franchise est aussi un élément variant suivant les assurances, il faut en tenir compte. La franchise viendra en effet, en déduction de la somme remboursée. Le prix dépend souvent du montant de cette franchise. Compte tenu que l’on peut être assuré de nombreuses années sans faire appel à celle-ci, il est parfois plus intéressant d’accepter une franchise plus importante avec un prix qui en est bien diminué.

 

Un assureur peut aussi résilier un contrat

Un assureur peut dans certains cas résilier une assurance. Il peut le faire à la date d’échéance du contrat sans même avoir à en préciser les raisons. Il doit alors observer un délai de deux mois et prévenir son client par lettre recommandée avec accusé de réception. En cas de défaut de paiement, et après la première mise en demeure, le client dispose de 30 jours pour mettre à jour ses cotisations si ce n’est pas, l’assureur suspend les garanties et attend dix jours pour procéder à la rupture du contrat. S’il estime que le risque présenté par le client évolue par rapport à la première estimation, il peut alors soit augmenter la prime soit résilier le contrat.

Suite à un sinistre et si c’est prévu dans le contrat qui a été signé, il pourra procéder à la résiliation. Il peut résilier en cas de fausse déclaration quant à la déclaration du sinistre ou simplement avant la signature du contrat. Il peut aussi décider que dans le cadre d’un changement au niveau de la situation de l’assuré, il refuse de continuer à lui accorder des garanties.

Ce contenu a été publié dans Devis assurance habitation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.